Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 18 décembre 2000) Quinze jours après avoir été mis en examen et écroué à Paris, Olivier Sauli a été remis en liberté. Il reste placé sous contrôle judiciaire.

Porte-parole du comité anti répression, membre d’A Cuncolta indipendentista, il avait été interpellé dans le cadre d’une enquête diligentée par un magistrat de la 14e section anti terroriste du parquet de Paris, à la suite de la conférence de presse clandestine tenue dans le Sartenais le 23 décembre 1999 ; conférence de presse au cours de laquelle cinq organisations clandestines avaient annoncé une trêve des attentats à l’occasion du lancement du processus de paix de Matignon.