X
(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – 39 voix contre, 12 pour : l’assemblée de Corse a décidé ce matin (jeudi) de rejeter la motion de renvoi proposée par le groupe Rassembler pour la Corse. Depuis plusieurs semaines en effet, on a senti monter des tensions autour d’un document aussi important que l’est le Padduc. La droite, ce n’est plus un scoop, depuis plusieurs semaines a fait savoir son opposition au document tel qu’écrit actuellement. Elle a tenté, via une motion de renvoi, de ne pas étudier ce dossier aujourd’hui. Le groupe s’en expliquera à l’occasion d’une conférence de presse donnée à la mi-journée, mais Stéphanie Grimaldi ce matin dans son explication de vote a donné les raisons essentielles qui conduisent à ce rejet du Padduc. Selon elle, c’est le temps qui a manqué le plus pour l’étude d’un document aussi complexe que ne l’est le Padduc actuel. Les nationalistes ont joué un rôle déterminant dans cette situation. À l’occasion d’une conférence de presse donnée il y a quelques jours en effet, le groupe Femu a Corsica avait annoncé sa nette opposition au document en l’état. Le groupe nationaliste n’a pas demandé le report de cet examen, mais introduira bien entendu à l’occasion de celui-ci plusieurs amendements de manière à mieux cadrer avec « l’esprit premier du Padduc ». Corsica Libera est également sur la même position. Selon l’autre groupe nationaliste, l’écriture actuelle du Padduc s’est trop éloignée de ce qui avait été présenté lors du long processus d’élaboration du document. Pourtant, c’est le sentiment de Jean-Guy Talamoni, il est hors de question de rejeter en bloc un projet qui est aux antipodes du précédent Padduc, celui présenté par la majorité Santini-Rocca Serra. Ecoutez Jean-Guy Talamoni Lire la suite en AUDIO sur ALTA FREQUENZA

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet