X

En 2005, Le Comité Anti Répression et Riscossa Paisana lançaient « Una Casa, Una Bandera » en vue d’un événement national, A FESTA DI A NAZIONE, le 8 décembre. Le tout en soutien aux prisonniers politiques, dénonçant une situation répressive hebdomadaire, aucun rapprochement, des avancées politiques au ralenti. 9 ans après, l’apparition d’une bandera Testa Mora sur un terrain de football à Nice, en France, enflamme les réseaux sociaux, et du sport à la revendication politique, un pas est rapidement franchi dans la réalité, cette fois ci,  avec la mise en place d’un collectif « una casa, una bandera« , collectif initié par Femu A Corsica, pendant ce temps là, Corsica Libera a lui aussi initié un collectif autours d’une coordination, pour les droits du peuple Corse. Ghjuventù Indipendentista lance un appel à mobilisation de la jeunesse afin d’occuper la rue. En 9 ans de slogan, 36 000 immigrés français se sont installés sur la terre de corse… La Bandera Testa Mora deviendrait de facto, le seul rempart au – racisme anti corse, -à la disparition de la langue, – colonisation de peuplement, -spoliation de la terre…

Si afficher une TESTA MORA, est le rejet de la colonisation française et la voie vers l’indépendance, alors il reste un espoir…

2005 : « UNA CASA, UNA BANDERA », pà di u nostru stintu corsu e purtà a nostra sulidarità a i nostri frateddi incarcirati pà ch’ellu campa sempri in dignità u nostru populu annant’a so terra.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet