Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – publié le 29 mai à 15h41)  Dans la nuit du 4 au 5 mai dernier, d’énormes dégradations et multiples excavations ont été relevées sur la piste reliant le col d’A Scalella aux trois estives de Verdanese, Purcilelli et Puzzolu sur les communes de Bucugnà, Tavera et Bastelica. 

Celles-ci ont été faites par une pelle de 35 tonnes avec destruction d’un réservoir d’eau.
De plus, de graves menaces ont été envoyées par lettres anonymes aux éleveurs, bergers et porchers qui pratiquent l’activité ancestrale de A Muntagnera, dans la régions, sans compter des actes de malveillance comme des empoisonnements de troupeaux ou des incendies des bergeries en cas de réparation de la piste.

BUCUGNÀ, TAVERA, BASTELICA : SOUTIEN AUX BERGERS DES ESTIVES DE VERDANESE, PURCILELLI ET PUZZOLU VICTIMES D’ACTES DE MALVEILLANCE.

Les militants de #CoreInFronte, des hautes vallées du Prunelli et de la Gravona, s’interrogent sur des motivations qui poussent ces individus à de tels agissements, qui relèvent de la pratique mafieuse ou des dragonnades françaises et génoises d’un autre siècle.

commandez en ligne vos produits « Corsu è Ribellu » du siècle dernier

Nous demandons aux diverses collectivités, communes concernées, intercommunalités de la Gravona et du Prunelli, ainsi qu’à la Collectivité de Corse, de prendre les mesures nécessaires pour que nos montagnes ne deviennent pas des zones de non-droit au profit de spéculateurs en tout genre.

On ne fera croire à personne que l’on peut déplacer – de nuit – une pelle de 35 tonnes, à partir du rond-point de Bucugnà par « Le Voile de la Mariée », sans que cela se voit.

Core in Fronte apporte son soutien indéfectible et entier aux différents agriculteurs touchés par ce problème de délinquance, qui n’est malheureusement pas le premier à l’image de la pelle des forestiers sapeurs de Corse-du-Sud qui a été brûlée.

Par ailleurs, Core in Fronte s’interroge aussi sur les redistributions des stazzi muntagnoli, détournés de leur origine agricole pour être privatisés voire transformés en « résidences secondaires », sans autorisation préalable.

Più chè mai luttemu pà a salvezza di a muntagna corsa!

CORE IN FRONTE