Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite à la énième interdiction de déplacement des supporters Bastiais sur le continent français pour assister à un match de football avec le SCBastia, un énième représentant de la colonisation a publié un énième communiqué anticorse, liberticide et discriminatoire avant de faire une énième marche arrière face au tollé en Corse, mais pas que.

CoupablecorseCorsicaUne réaction de la jeunesse corse au travers le communiqué d’une association étudiante de l’Università di Corsica :

Avà Bast !

À l’occasion de la rencontre sportive de football qui opposera l’OGC Nice au SC Bastia le samedi 18 Octobre 2014 à Nice, « le port, la détention et l’utilisation de tout objet ou vêtement à l’effigie de la Corse ou d’un club sportif corse », seront interdits.
Voilà ce qu’a déclaré le préfet des Alpes-Maritimes, Adolfe Colrat.
C’est à se demander comment de tels propos peuvent encore être entendus à notre époque, surtout lorsque ces derniers proviennent d’un représentant de l’Etat. Inutile de rappeler que la France est le pays des droit de l’homme !
En tant que citoyens, nous sommes censés respecter les lois et si l’on s’en tient aux arrêtés préfectoraux, les corses devront durant toute la journée de samedi, renier leur identité !
Ce qui est impensable pour nous !
Bien que le préfet soit revenu sur ses paroles, et évidemment bien après que plusieurs structures se soient manifestées contre cet arrêt, nous nous devons de condamner cette discrimination qui ne cesse de se « banaliser ».

Corsi, ci vole à dì BASTA ! Ùn pudemu micca cuntinuà cusì, ci vole à mughjà è sè no tiremu tutti inseme, strapperemu e catene di stà ripressione !

UNITI PER U NOSTRU AVVENE !
Cunsulta di a Ghjuventù Corsa.

Le communiqué du Préfet « interdisant les Corses » à Nice