Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – publié le 29 mai à 06h41) Voici la motion déposée par Danielle ANTONINI AU NOM DU GROUPE « FEMU A CORSICA » (Session Assemblée de Corse 30 et 31 mai 2018)


OBJET : RACISME ANTI CORSE.


VU les définitions du terme « Racisme » caractérisées ainsi dans le dictionnaire Larousse :

« – Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie – Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. »,

VU l’article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, VU l’article 225-1 du Code pénal français qui réprime la discrimination fondée sur l’origine, vraie ou supposée, et la provocation à une telle discrimination,

CONSIDERANT que les corses, s’ils ne sont toujours pas reconnus en tant que peuple, se caractérisent par une origine commune bien déterminée,

CONSIDERANT les multiples cas recensés de propos et d’actes discriminatoires et à caractère racistes à l’encontre des corses, qu’ils soient publics ou non, notamment au cours des derniers mois,

CONSIDERANT l’incitation à la haine suscitée régulièrement par ces propos et ces actes,

CONSIDERANT que ces délits ne sont jamais punis par la loi lorsque les corses en sont victimes,

CONSIDERANT que des atteintes, sous diverses formes, aux corses ont été perpétrées à la fois par des représentants de l’Etat, des journalistes, des personnes morales publiques, des entreprises privées et des particuliers,

CONSIDERANT le lynchage médiatique et sociétal massif dont les corses ont fait l’objet suite à l’affaire ACA – HAC,

CONSIDERANT notamment, les propos racistes subis de manière récurrente par nos sportifs locaux, dans toutes les catégories, lorsqu’ils se déplacent en compétition sur le continent,

L’ASSEMBLEE DE CORSE CONDAMNE le racisme sous toutes ses formes.

EXIGE que le racisme anti corse soit reconnu et puni par la justice au même titre que toutes les autres formes de racisme.

Danielle ANTONINI AU NOM DU GROUPE « FEMU A CORSICA »