Produit CORSU E RIBELLU

X

L’information n’était pas encore officielle. Un bruit de couloir qui a fait boule de neige. Le transfert de la gestion comptable et budgétaire du centre hospitalier de Sartène vers la trésorerie hospitalière d’Ajaccio a suscité une vague d’inquiétude depuis lundi, date à laquelle l’information a commencé à circuler dans les administrations.

hostoSartegreveCGTSTCUne inquiétude relayée en premier lieu par le personnel du centre hospitalier de Sartène, qui a immédiatement réagi en organisant ce lundi une manifestation, soutenue par les usagers et les élus locaux. Tous partageant les mêmes craintes : une fermeture à terme de la trésorerie et au-delà, la mort du service public de proximité dans le rural.

Des inquiétudes légitimes dans une microrégion où ces services publics se réduisent comme peau de chagrin (CPAM, Caf, tribunal…).

«Pas de passage en force»

C’est donc pour clarifier la situation et tenter d’apaiser les esprits que le directeur général des finances publiques Jean-Jacques Deplette et son directeur du pôle de gestion publique, Pascal Coucke, se sont déplacés hier matin à Sartène pour rencontrer le maire de la commune et ses adjoints.

Lire la suite sur CORSE MATIN