Incendie SARI SOLENZARA 2014 - CANADAIR en action

#Corse : l’interdiction de l’emploi du feu est prolongée jusqu’au 12 novembre inclus

Les conditions météorologiques actuelles dans le département de Corse du sud et notamment la sécheresse très marquée de la végétation, génèrent un risque d’incendie important.

Par ailleurs, il a été relevé de nombreux départs de feux résultant de la pratique d’écobuages incontrôlés.

Dans ces conditions, le Préfet de Corse du sud vient de signer ce jour un arrêté d’interdiction d’emploi du feu jusqu’au mercredi 12 novembre 2014 inclus.
Cette interdiction est susceptible d’être réévaluée en fonctions des évolutions météorologiques.

incendieSolenzaracorsepompier

La situation météorologique que connaît actuellement le département a conduit le préfet de Corse du Sud à prononcer une nouvelle prorogation de l’interdiction totale d’emploi du feu jusqu’au lundi 13 octobre inclus.

L’analyse convergente des services de l’Etat et du Conseil général – ONF, Météo France, SDIS, forestiers-sapeurs… – démontre en effet la persistance du risque incendie : sécheresse extrême et vulnérabilité de la végétation, insuffisance des précipitations, réserves d’eau non reconstituées, températures élevées avec effet de sirocco attendues dès jeudi.

L’incendie qui a parcouru 5000 m² hier à Figari et les nombreux départs de feu imputables à des écobuages non maîtrisés viennent confirmer la nécessité de cette mesure.

Cette interdiction pourra être réévaluée en fin de semaine afin de tenir compte de l’évolution des conditions climatiques.

L’interdiction d’emploi du feu s’applique à toute personne. Les brûlages de végétaux, les feux de camp ou encore l’utilisation de réchaud et de barbecue, sauf à moins de 5 mètres d’une construction débroussaillée, dotée de l’eau courante et de l’électricité, sont interdits. Il est aussi formellement interdit de fumer dans les forêts, les landes et les maquis.

Le non-respect de l’interdiction d’emploi du feu peut engager la responsabilité civile de l’auteur et l’exposer, le cas échéant, à des poursuites pénales. Les peines d’amende applicables peuvent aller jusqu’à 100 000 € et à des peines d’emprisonnement.

La protection des personnes, des biens, de l’environnement repose sur le civisme de tous.

Lire la suite sur FRANCE 3 CORSE

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: