Produit CORSU E RIBELLU

X

Fini l’esprit de consensus, l’heure est à la lisibilité politique. Au cours de la première séance ordinaire du conseil général de la nouvelle mandature, Jean-Jacques Panunzi s’est montré d’une fermeté sans commune mesure avec ses trois dernières années de mandat. Les cantonales n’étaient pas encore digérées.

Le président Panunzi a recentré sa méthode de gestion, en menant tambour battant une séance consacrée essentiellement au fonctionnement organique du Département.

Le visage tendu, il a présenté le règlement intérieur avec ses nouveautés. Comme le prévoit le code général des collectivités territoriales, les élus sont désormais contraints de se constituer en groupe. « J’y vois là un signe de clarté et de lisibilité à l’égard de nos concitoyens », a estimé Jean-Jacques Panunzi. Coupant court à toute interprétation, il a lancé « je ne suis pas un dictateur, j’applique les textes ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU