#Corse – Interdiction de match de foot: deux supporters corses attaquent l’État

Deux supporters corses ont demandé au Conseil d’État d’annuler l’arrêté qui les empêche de se rendre à une rencontre de football organisée à Nice. L’affaire est vieille de deux ans mais c’est hier (jeudi 25 septembre) que le dossier a été examiné.

SCBMonacoSupporterCorseBastia1 (4)Gilles Simeoni et Antoine Costa ont acheté leurs billets d’avion pour rien. C’est en tout cas la conclusion que l’on peut tirer après avoir écouté le rapporteur public au Conseil d’État, qui examinait, hier (jeudi 25/09), à Paris, cette drôle d’affaire. En 2012, les deux hommes s’étaient vu refuser, comme cinq cents autres supporters, d’assister au match de foot qui opposait leur équipe, le Sporting Club de Bastia, à l’Olympique Gymnaste Club de Nice. De nombreux arrêtés préfectoraux ou ministériels ont été signés pour interdire à des groupes de supporters de se déplacer, et pas seulement aux Bastiais. Mais c’était la première fois qu’un tel contentieux était exposé devant la plus haute juridiction administrative.

C’est à la suite de toute une série de violences, et notamment quelques jours plus tôt, le 22 septembre 2012, alors que Bastia recevait le PSG, que le préfet des Alpes-Maritimes a pris un arrêté interdisant aux supporters bastiais de se rendre au stade de Nice. Le document a été signé le 24 septembre 2012 et concernait le match du 29. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, en remettait une couche en interdisant aux mêmes supporters d’aller au stade du Ray. L’arrêté ministériel faisait l’énumération de toutes les violences dont les Bastiais se seraient rendus coupables depuis 2010 mais aussi dont ils avaient pu être victimes. Comme ce 17 septembre 2011, à Saint-Laurent-du-Var, quand leur bus avait été attaqué par un groupe de Niçois, dissous depuis, appelé BSN.

Lire la suite sur CORSE MATIN

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: