Produit CORSU E RIBELLU

X

Le fichage ADN des citoyens ne connaît pas de limites. En 2003, le fichier national des empreintes génétiques contenait les fiches de 2 800 personnes. Fin 2010, 1 260 000 personnes étaient concernées par ce fichier. Le refus de prélèvement, considéré comme une infraction, est de plus en plus contesté. Ces contestations portent leur fruit. Des jugements de relaxe ont permis de faire reculer cette frénésie liberticide. Il s’est constitué une jurisprudence corse devenue une référence.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU