X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Il y a quelques jours, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, annonçait que les chambres de commerce et d’industrie allaient être mises à contribution pour, en quelque sorte, renflouer les caisses de l’Etat, le ministre jugeant que les CCI avaient bénéficié de plus de contributions que ce dont elles avaient besoin ces dernières années.

Deux mesures qui consisteront à ponctionner 500 millions d’euros auprès des CCI qui disposent de plus de 120 jours de fonds de roulement, ainsi qu’une diminution de 18% de la ressource fiscale à partir de 2015. Même si le coup ne sera pas excessivement rude pour la CCI de Haute-Corse et son action, qui a régulé son fonds de roulement à 129 jours ces dernières années, Paul Trojani, son président, reste quand même dubitatif devant la propension du gouvernement à plus solliciter les CCI que les autres collectivités

La suite sur ALTA FREQUENZA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)