Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 28 septembre, les élections sénatoriales promettent d’être fortement disputées en Haute-Corse avec pas moins de 6 candidats. Un scénario inédit qui pourrait, selon Pierre Ghionga, conseiller exécutif à l’Assemblée de Corse, conseiller général, président de l’Office de l’Environnement et rapporteur du statut de coofficialité de la langue corse, réserver quelques surprises.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU