Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 28 septembre prochain se déroulera le premier tour de l’élection sénatoriale. Ce scrutin revêt d’abord un caractère national, néanmoins il se tiendra dans un contexte local très particulier.

En effet, les dernières élections municipales ont bouleversé le paysage politique insulaire et notamment à gauche. Le camp progressiste cherche un nouveau souffle. L’UMP avec les tenants de l’immobilisme est entrée dans une phase de reconquête qu’il faut endiguer. Notre candidature s’inscrit dans une démarche novatrice et une volonté forte d’affirmer les valeurs de solidarité, de justice et d’équité qui fondent notre engagement.

CorseSocialDemocrateEELVAvec le rassemblement de la quasi totalité des forces de gauche, nous avons choisi de faire porter le débat sur les raisons de la crise économique et sociale qui frappe notre pays et notre île, ainsi que sur les pratiques qui maintiennent les citoyens et les territoires dans la dépendance d’un système archaïque et sclérosant. La Corse a besoin d’une voix et de propositions nouvelles qui portent avec modernité et réalisme ce qui lui est nécessaire et offrent de véritables solutions audacieuses, soucieuses de garantir l’égalité des citoyens, le respect de la démocratie et la défense de notre patrimoine culturel, l’accès aux droits et à la qualité environnementale.

Face aux candidats UMP et FN, nous proposons aux progressistes le choix d’une gauche combative, diverse et rassemblée autour des enjeux écologiques, sociaux et culturels, qui constituent la matrice de notre engagement. Dans cette élection les progressistes ont la responsabilité de rester fidèles à leurs engagements face à une droite libérale qui ne propose aucune alternative et défend des politiques d’aménagement qui ne répondent en rien à la protection de notre île et à son développement.

Parmi les points essentiels portés au débat dans cette élection, nous réaffirmons que l’avenir de nos territoires est fondamental et défendrons au sénat, la mise en oeuvre des réformes dont la France et la Corse en particulier ont besoin, pour réussir leur transformation écologique, sociale et institutionnelle.

• Une reforme territoriale et fiscale responsable qui respecte les collectivités locales, car aujourd’hui plus que jamais, dynamiser les innovations et conforter les solidarités nécessite de s’appuyer sur leur capacité d’agir. Pour cela nous défendons notamment la nécessité d’une collectivité unique dans laquelle nos territoires soient représentés et acteurs.
• Une organisation simplifiée des compétences et des décisions qui ne conforte pas un système qui a montré ses limites et ses méfaits.
• Une péréquation entre les territoires pour garantir leur égalité et donner à notre île les moyens de ses besoins.
• Le maintien d’un service public fort et efficace notamment en matière de santé
• Le développement de nouveaux modèles énergétiques, • la protection du littoral et des terres agricoles,
• l’adaptation au changement climatique
• La défense de la culture comme ciment de la société, notamment au travers de la promotion de la langue corse…..
• La valorisation des circuits courts et de l’agriculture locale comme enjeu majeur du développement rural

Aussi, nous comptons sur vous le 28 septembre pour défendre avec nous, ces valeurs qui nous sont communes.

Julia Sanguinetti et Tumasgiu d’Orazio