Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Ce n’est pas parce que l’affaire Plasenzotti a connu un épilogue heureux que le problème des prélèvements d’ADN va quitter les devants de la scène, en tous cas sur notre antenne. Dans quelques jours, à l’initiative de la ligue des droits de l’homme et de l’Université de Corse, se tiendra à Corte un grand débat sur la question. Le cas de Lisandru Plasenzotti a bien montré que cette question est susceptible de mobiliser en Corse bien au-delà des seuls clivages politiques. François Sargentini, pour Corsica Libera, avait fait hier (lundi) le déplacement à Ajaccio pour faire entendre sa voix; lui qui connaît très bien cette question pour l’avoir subi personnellement.

Ecoutez-le