Produit CORSU E RIBELLU

X

Emprisonné pendant dix-sept ans pour activités terroristes au Pays basque français, l’ancien membre d’Iparretarrak et ancien président de l’Observatoire international des prisons (OIP) Gabi Mouesca a annoncé mardi 6 septembre qu’il renonçait aux sénatoriales de septembre car, en raison de sa condamnation, il reste rayé des listes électorales jusqu’en 2032.

Il avait annoncé le 6 juillet sa candidature aux sénatoriales du 25 septembre, se définissant « comme un abertzale (patriote) de gauche » et expliquant n’avoir « demandé de soutien à aucun parti ».

« Par courrier daté du 8 août, le bureau des affaires juridiques de la direction des affaires criminelles et des grâces m’a informé que je suis radié des listes électorales et que je ne pourrai pas demander à y être réinscrit avant le 10 novembre 2032 », l’année de ses 71 ans, explique dans un communiqué M. Mouesca, 50 ans. « Comme la loi m’y autorise, j’ai immédiatement effectué une demande de relèvement de cette incapacité électorale en adressant un courrier au procureur général de la cour d’appel de Paris », explique M. Mouesca. Une démarche qu’il qualifie lui-même de « symbolique » car aucune décision ne pourra être prise dans des délais lui permettant de participer aux élections du 25 septembre.

Source et suite de l’article

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :