Produit CORSU E RIBELLU

X

La nouvelle politique agricole commune, la fameuse Pac qui est toujours en négociation, suscite une levée de boucliers. Pour Jean-Louis Luciani, en guise de toucher les fonds, on touche le fond.

lucianiLe président de l’Odarc voit rouge. Mais pas double. Pour lui, l’engagement affiché de l’État pour soutenir les agriculteurs dans le cadre de la nouvelle politique commune 2014-2020 ressemble davantage à un leurre. Jean-Louis Luciani n’en démord pas, l’agriculture insulaire ne pourra bénéficier de l’enveloppe sur laquelle elle comptait. Adieu veaux, vaches, cochons, ou presque, les professionnels risquent de déchanter une fois le nouveau dispositif acté.

Les négociations se jouent jusqu’au 31 décembre. C’est donc maintenant qu’il faut dire, agir et tenter d’infléchir. Après le satisfecit du préfet, le président de l’office du développement agricole et rural de la Corse, fait tinter un autre son de cloche. Et ça résonne.

Source et suite sur ce lien