Produit CORSU E RIBELLU

X

L’orpaillage illégal, les taux de suicides importants… Les Amérindiens de Guyane sont en souffrance. C’est pour leur donner la parole que deux journalistes et un photographe ont écrit « Les abandonnés de la République ». Explications.

LES_ABANDONNEES_DE_LA_REPUBLIQUE_Mise en page 1Paru la semaine dernière aux éditions Albin Michel, « Les abandonnés de la République » dresse un tableau sans concession et alarmant des conditions de vie des 10.000 Amérindiens qui vivent en Guyane.

L’orpaillage illégal est un véritable fléau. Il y a non seulement le mercure qui pollue les fleuves mais également toutes les violences qui accompagnent le trafic de l’or. L’ouvrage d’Alexandra Mathieu, Yves Géry et Christophe Gruner met également l’accent sur le taux de suicide des Amérindiens, dix fois supérieur à celui du reste de la population en Guyane.

Les intervenants dans ce reportage:
– Aikumale Alemin, conseiller municipal de Maripasoula
– Yves Géry, co-auteur du livre
– William Bourdon, avocat des associations amérindiennes

Le journal Infômidi, présenté par Karine Sigaud-Zabulon, recevait ce jeudi Aikumale Alemin, l’un des Amérindiens qui a témoigné dans le livre. Son interview est à voir sur Pluzz, à partir de 9’40

Source, suite et reportage vidéo sur ce lien