image d'archive

#Corse – Deux personnes interpellées avouent – La gendarmerie de Pietrosella prise pour cible par des tirs de « fusil de chasse »

Deux personnes ont été interpellé ce vendredi 12 septembre dans le cadre de l’enquête sur les tirs contre la gendarmerie de Pietrosella. Des coups de feu avaient été tiré contre une vitre de la gendarmerie… 

Trois jours après les coups de feu tirés sur la façade de la gendarmerie de Pietrosella, deux jeunes hommes de 19 et 23 ans ont été arrêtés. Inconnus de la justice, les deux jeunes gens ont été identifiés par les caméras de surveillance de la gendarmerie. Lors de leurs gardes à vue, ils ont reconnu les faits, expliquant avoir voulu fêter à leur façon l’anniversaire de la Libération de la Corse.  Ils seront jugés en comparution immédiate le 15 septembre devant le tribunal correctionnel d’Ajaccio pour « dégradation par moyens dangereux et infraction à la législation sur les armes. »

15 septembre: Des peines de 8 et 18 mois de prison ferme ont été prononcés lundi 15 septembre par le tribunal correctionnel d’Ajaccio, à l’encontre des deux hommes poursuivis dans le cadre de l’enquête sur les tirs ayant visés la gendarmerie de Pietrosella, en Corse-du-Sud, dans la soirée du lundi 8 septembre.

(photo « une » archive attaque gendarmerie bastia) (Michaël Andreani – Alta Frequenza du 9 septembre 2014) – La façade de la brigade de gendarmerie de Pietrosella (Corse du Sud) a essuyé hier soir (lundi) deux tirs d’arme à feu. Les faits se sont produits aux alentours de 22h30. D’après les premiers éléments recueillis, deux tirs bien distincts ont été entendus à ce moment là, et deux impacts ont été relevés peu de temps après. Personne n’a été blessé. Pas plus d’éléments pour l’heure, l’enquête a été confiée à la gendarmerie.

corpor19q101_ap_braquage capitainerie bonifacio.JPG(France3Corse) La façade de la gendarmerie de Pietrosella, près d’Ajaccio (Corse-du-Sud) a été la cible de coups de feu lundi soir qui n’ont fait aucune victime (deux impacts de fusil de chasse), a-t-on indiqué mardi 9 septembre de source proche de l’enquête. Les tirs, qui seraient au nombre de deux selon les impacts relevés sur place, ont eu lieu vers 22h sur la façade de la brigade territoriale de la station balnéaire de Pietrosella, sur la rive Sud du golfe d’Ajaccio. Ils n’ont pas été revendiqués. L’enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie. Les tirs, qui seraient au nombre de deux selon les impacts relevés sur place, ont eu lieu vers 22h sur la façade de la brigade territoriale de la station balnéaire de Pietrosella, sur la rive Sud du golfe d’Ajaccio. Ils n’ont pas été revendiqués.  Elle avait également été attaquée en septembre 1997 par des membres du commando condamné ensuite pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, tué par balles à Ajaccio le 6 février 1998. Deux gendarmes avaient été capturés par le commando qui avait dérobé un pistolet automatique qui servit ensuite à tuer le haut-fonctionnaire.

(CorseNetInfos) Des coups de feu ont été tirés lundi vers 23 heures contre la façade de la gendarmerie de Pietrosella en Corse-du-Sud. Deux tirs bien distincts ont semble t-il été entendus. Et des impacts correspondants au nombre de tirs ont été relevés sur la façade. Ils n’ont pas fait de blessés. La gendarmerie enquête.

(CorseMatin) Deux impacts de balle ont été relevés sur la façade de la gendarmerie de Pietrosella, dans la partie abritant les bureaux des militaires. Le mitraillage aurait eu lieu hier vers 22h15. L’acte n’a pas été revendiqué. Le lieu est tout de même symbolique. La gendarmerie de Pietrosella sur la rive sud d’Ajaccio avait été détruite par un attentat en septembre 1997. Deux gendarmes avaient été séquestrés par le commando qui avait, à cette occasion, emporté l’arme qui a servi à l’assassinat dui préfet Erignac.

 Il y a exactement 17 ans (dans la nuit du 5 au 6 septembre 1997), la gendarmerie de Pietrosella avait été détruite par un attentat à l’explosif. Cette gendarmerie avait déjà fait l’objet d’un mitraillage en juillet 2004, revendiqué par le FLNC – Union des combattants. En juin 2014 dernier, le FLNC Union des Combattants (FLNC-UC) avait annoncé une démilitarisation progressive ainsi qu’une sortie de la clandestinité.

Gendarmeries pris pour cible récemment : 

Juin 2014 – #Corse « Façade de gendarmerie (bastia) mitraillé, @BCazeneuve intronisé »
Décembre 2013 –
 #Corse – Ajaccio et Bastia « deux des plus grosses casernes de gendarmerie attaquées à la roquette »

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: