Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 31 mars dernier, les autorités judiciaires examinaient à huis clos la demande du parquet général de Paris de clore l’enquête épidémiologique sur l’impact du nuage de Tchernobyl et de prononcer un non-lieu général concernant la mise en examen de Pierre Pellerin pour « tromperie aggravée ». Le résultat des délibérations sera connu le 7 septembre prochain. Selon le parquet, les analyses scientifiques ne permettraient pas de démontrer le lien entre la contamination radioactive et la recrudescence des cancers de la thyroïde à l’époque.

Or, l’analyse et l’expertise des fichiers du Dr Vellutini, seul endocrinologue ayant exercé en Haute-Corse avant et après 1986, montrent que la proportion de consultants pour des problèmes thyroïdiens a plus que doublé après le passage du nuage ; de plus, ces chiffres ne tiennent pas compte des autres pathologies thyroïdiennes (thyroïdites, hypothyroïdies, etc.), ni des pathologies malignes caractéristiques de la pollution nucléaire, telles que les leucémies, lymphomes et autres cancers, notamment chez les jeunes, tel qu’on a pu le constater en Corse.

Auropa Eculugia I Verdi dénonce la position du Ministère Public et demande que l’ensemble des dossiers soient instruits, pour les victimes présentes et à venir. Nous réclamons la fin du mensonge d’Etat et la réouverture immédiate de l’enquête, pour que le procès ait lieu et que les responsabilités de chacun soient enfin déterminées.

Auropa Eculugia I Verdi

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :