Produit CORSU E RIBELLU

X

Le nombre d’autorisations délivrées a chuté en une année. La Corse se distingue de cette tendance générale avec un marché qui ralentit deux fois plus. Explications avec les professionnels du secteur.

chute-baisse-moin-corse (2)Depuis plus d’une décennie, quand il est question d’immobilier, il est aussi question de records. Le prix au mètre carré, le nombre de mise en chantier de logements, la création d’entreprises qui l’accompagnent, autant de données qualifiées de tous les superlatifs possibles.

Ce secteur crucial de l’économie n’est certes pas sur le point de s’effondrer mais connaît une période de ralentissement. Les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Écologie et du Développement durable en font la démonstration: en moyenne entre juillet 2013 et juin 2014, le nombre de permis de construire accordés a chuté de 20 %.

Des régions comme la Bretagne ou la Bourgogne constatent une baisse de plus de 30 % mais les données les moins réconfortantes arrivent de Corse. Dans l’île, le nombre d’autorisation pour la construction de maisons individuelles ou de logements collectifs a diminué de 49 %.

Ce ralentissement s’est opéré dès la fin de l’année dernière, comme l’atteste Serge Julien, promoteur immobilier en Haute-Corse: «C’est une tendance globale à la baisse sur l’ensemble du territoire national et ce tassement du marché devrait se poursuivre encore jusqu’à la fin de l’année. Il y a bien entendu des microrégions qui résistent beaucoup mieux que d’autres, c’est le cas de la Balagne et de Porto-Vecchio.»

(…) Suite ci-dessous

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse ou suite de l’article  : 

CORSE MATIN

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]