Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 23 mai à 18h02) La lutte contre le racisme et le déferlement de haine Anti-Corse se met en place avec le Président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, qui dans ces tweets a précisé les orientations de cette contre attaque groupée et organisée :

« J’ai invité les avocats des barreaux d’Ajaccio et Bastia et les présidents des groupes de l’Assemblée de Corse à réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour défendre les intérêts moraux de notre peuple face au déferlement de haine que nous subissons régulièrement. 

3 grandes orientations ont émané de cette réunion :

  • Création du collectif d’avocats pour la défense de la Corse
  • Saisine des parlementaires corses pour envisager une modification de la loi de 1881
  • Définition de la manière d’engager les procédures judiciaires.

Notre démarche n’est pas vindicative. Nous considérons que le droit permet d’apaiser les rapports sociaux. Le collectif communiquera précisément dans les jours à venir sur la méthodologie retenue. »

Jean-Guy Talamoni
Président de l’Assemblée de Corse


Ainsi, le Collectif d’Avocats pour la Défense de la Corse va se charger de déposer plusieurs plaintes pour diffamation publique et incitation à commettre un crime ou un délit. En parallèle, ce collectif va travailler sur la question de la reconnaissance en tant que tel du racisme anti-corse, qui n’est pas reconnu suite à une jurisprudence de la cour de cassation de Paris en 2002. Une des pistes concerne la loi sur la liberté de la presse, qui pourrait permettre d’arriver à rendre ces propos condamnables, tandis que des recours devant les juridictions européennes sont envisagés. sur Alta Frequenza


Revue de Presse

(Alta Frequenza)


#Corse « Puisqu’on vous dit que vous êtes français !!! Enfin, sauf quand… »