X

(21 août 2017 – 06h00) Le 22 août marquera le 42ème anniversaire des événements de la cave d’Aleria, occupée en 1975 par Edmond Simeoni et des militants de l’Action pour la Renaissance de la Corse (ARC). Au cours de l’assaut deux gendarmes furent tués.

(Commémoration AOUT 2014 sur ce LIEN) (Site STORIA CORSA 1975)

en 2015 Appel à ne pas commémorer

(12 aout 2015) (Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Il n’y aura pas de commémorations pour les 40 ans des événements d’Aleria le 22 août prochain ! La décision a été prise par le bureau de l’association « Aleria 1975 » lors d’une réunion. Une date qui « ne peut pas marquer dans l’esprit des Corses une entreprise de division », selon son président Edmond Simeoni. Année électorale oblige, celui-ci craint que le climat qui pourrait en découler fasse naître des antagonismes, dénature le sens des événements du 22 août 1975 et compromette les démarches de dialogue et de convergence pour trouver une solution pérenne à la question corse.

Ecoutez Edmond Simeoni

« Lors d’une réunion du bureau de l’Association et après une réflexion approfondie, il a été décidé de ne pas commémorer les évènements d’Aléria, à la date du 22 Aout 2015. Cette date ne peut pas marquer dans l’esprit des Corses une entreprise de division ; au contraire, elle se veut un moment de réflexion collective et de recherche commune, pour notre peuple, d’une solution démocratique conforme à  ses intérêts collectifs. 2015 est une année électorale, toujours propice aux antagonismes ; ce climat, prévisible, impacterait négativement le souvenir du drame du 22 Août 1975 et du sens que nous voulons lui conserver ; et risquerait de compromettre les démarches indispensables de dialogue et de convergence pour trouver une solution pérenne, dans le dialogue et la paix, à la « question corse ». La décision nous a semblé sage et conforme à nos engagements. »

Appel à commémorer

J’étais à Aleria voici quarante ans, aux côtés de mon frère Marcel et des nôtres. J’y ai combattu des militaires envoyés là pour nous tuer. Je n’oublie pas, je ne pardonne pas. Je serai (sè Diu voli) à Aleria ce samedi à 17 heures pour commémorer une date qui aurait du être le début de la Libération de la Corse. Nombre de combattants corses ont disparu aujourd’hui, ceux de la cave, et ceux qui par centaines étaient venus nous soutenir. Samedi à Aleria il faudra honorer leur mémoire. 
Maurice Lorenzoni

A Ghjuventù Indipendentista chjama à l’addunita sabbatu in Aleria à 5 ore. La Ghjuventù Indipendentista appelle, en compagnie d’autres militants politiques ou personnalités de l’île, à se rassembler samedi 17h à Aleria sur les lieux de l’événement qui a marqué la Corse il y a 40 ans. L’histoire appartient à tous, et elle ne peut être confisquée par quiconque.Addunimuci tutti in Aleria stu sabbatu per onorà à tutti quelli ch’anu cumbattutu mentre 40 anni per ch’ella sia libera a Corsica di dumane.A nostra cuscenza ghjè RESISTENZA
A Ghjuventù Indipendentista

ACTU

ALERIA 75 (lien du dossier)

Edmond Simeoni, médecin et fondateur, en 1967, de l’Action régionaliste corse (ARC), avait été incarcéré à Paris après sa condamnation à 5 ans de prison par la cour de sûreté de l’Etat pour l’occupation, en 1975, d’une cave viticole à Aleria (Haute-Corse) dont les propriétaires pieds-noirs étaient accusés de malversations.

Aleria75Simeoni (1) Aleria75Simeoni (2) aleriaSimeonicommemoration1975corse Aleria75SimeoniPiednoirFora

Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (1) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (2) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (3) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (4) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (5) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (6) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (7) Aleria197522aoutSimeoniEdmondArchives (8)

Cette opération fut l’acte fondateur du nationalisme corse. 39 ans après les faits, Edmond Simeoni appelle la population insulaire à une commémoration sur les lieux des événements, le 22 août prochain. « Ce n’est pas ni une auto célébration, ni une cérémonie d’anciens combattants, c’est simplement un acte de mémoire » a expliqué Edmond Simeoni.

Il annonce ainsi à chaud le jour même de l’occupation de la Cave que « le combat politique commence » et qu’une partie des jeunes militants corses vont se radicaliser. C’est exactement ce qui va se produire, puisque dès 1976 le Front de libération nationale de la Corse est créé et que les attentats vont se multiplier.

« C’est aussi un acte de respect pour les victimes qu’il y a eu, mais c’est surtout le moment de faire le point pour juger si dans la période qui s’est écoulée depuis cette date nous avons progressé, quels sont les obstacles et quels sont les chemins à suivre ».

Sur le même sujet :

#Corse – « Stèle commémorative Aleria 1975 – 2014″ par @EdmondSimeoni

#Corse Tchernobyl les réactions : Après les Boues Rouges, Aleria, Furiani… « Corses, fermez là »

#Corse – « Mémorial d’Aléria » [Journal de la Corse]

#Corse – ALERIA 1975 : Un mémorial pour la cave Depeille d’Aléria

Michel Rocard « la France a acheté les droits de suzeraineté de la #Corse »

#Corse – ALERIA et BASTIA 1975 « 1 CRS tué et 3 autres blessés par balles à Bastia lors de l’insurrection » Vidéos

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)