Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 22 mai à 17h03) On souhaite le meilleur au club de l’ACA qui a réalisé une superbe saison, hissant une nouvelle fois un club corse au niveau de l’élite française du ballon rond… Ce mercredi se jouera la « finale » de cette saison, à travers le match de barrage pour accéder à la Ligue 1.

Demain, nous serons fixés sur ce rendez-vous en espérant qu’il remplira toutes ses promesses sportives ! En attendant, que dire du lynchage médiatique qui s’abat sur les oursons depuis dimanche et cette victoire à l’arrachée, malgré un arbitrage une fois de plus désastreux ? Une belle victoire et des rancœurs forcément pour le perdant qui lui aussi y a cru jusqu’au bout.

Cela n’autorise pas tous les mensonges et les insultes qui s’abattent sur le club ajaccien.

C’est minable

Mais hélas, on connaît que trop bien ! Le Sporting Club de Bastia en a été plus d’une fois la victime. Et, de nouveau encore, c’est par la bêtise de quelques voyous que les choses s’autorisent…

Samedi 19 mai, tout était prêt pour la fête de ces play-off, malheureusement gâchée comme on l’a vu par quelques énergumènes qui n’ont rien à voir avec le football insulaire ou avec le club, et qui prêtent le bâton pour ternir une fois de plus l’image de la Corse et offrir à ses ennemis l’occasion d’exploiter l’évènement ! Ceci n’excuse en rien la suite.

Les règles de report du match ont été appliquée correctement (pour une fois !) et le match s’est donc rejoué à Timizzolu ce dimanche 20 mai dans une ambiance chaude comme peuvent l’être les ambiances de derby, saboté un peu par l’arbitrage et ses distributions intempestives de cartons rouges.

Les deux équipes ont terminé à 9 et n’ont pu se départager, c’est donc à un exploit – un de plus ! – de Jean Louis Leca que l’ACA doit sa qualification aux tirs au but pour les barrages ! Beau match donc à suspense avec une délivrance et une belle fête dans les rues d’Aiacciu jusqu’à tard dans la nuit.

La suite, elle aussi n’a rien à voir avec le football. Le Havre, porté par les instances du ballon rond et la presse française criant au vol et au scandale, transformant la réalité des choses, et déchaînant les passions sur les réseaux sociaux jusqu’à la vulgarité et à l’injure, entraînant la démission du président de l’ACA du Conseil d’Administration de la Ligue Professionnelle de Football.

Chjìbba !

Mais que révèle en réalité ce lynchage médiatique, après les histoires du même type qu’a pu vivre le Sporting en son temps ? Un chauvinisme bien français, répandu dans l’opinion, les clubs sportifs, les instances du football français, les médias, et même les ministres !, se permettant tout et n’importe quoi à chaque fois que la confrontation se fait avec un club corse. Et ce faisant, ce chauvinisme traduit lui aussi un fait évident : la Corse n’est pas la France aux yeux de cette intelligentsia. En réalité, le problème corse n’est rien d’autre qu’un problème français. À l’Ours !

Fabiana Giovannini sur Facebook