#Corse – Pas de déclaration fracassante pour les parlementaires corses

Activités professionnelles exercées en parallèle, détention d’actions de société, fonctions bénévoles… La vie publique des sénateurs et députés est pour la première fois passée au peigne fin. Intérêt limité ?

CorseMatinLa transparence, c’est bien. Surtout après les affaires qui ont défrayé la chronique ces dernières années. Après le cas d’école Cahuzac, justement, les lois du 11 octobre 2013 ont voulu s’inscrire comme une sorte de bouclier fiscal préventif. Instaurant une veille sanitaire, mais côté vie publique. Cela, pour la première fois.

Alors que la pause estivale marque l’arrêt des travaux des deux assemblées, la haute autorité pour la transparence de la vie publique vient ainsi de mettre en ligne, sur son site, les déclarations d’intérêts de quelque 900 sénateurs et députés qui ont, pour la plupart, rendu leur copie dès le début de l’année 2014, s’acquittant de leurs devoirs plutôt rapidement.

La formule est en soi, assez simple. Une déclaration d’intérêts pour chacun, au titre d’un mandat parlementaire, répertoriant notamment : les activités professionnelles, donnant lieu à rémunération ou gratification, exercées à la date de l’élection et celles exercées durant les cinq années écoulées, mais aussi les activités de consultant, les participations éventuelles aux organes dirigeants d’une entreprise ou d’un organisme public ou privé ou encore d’une société, les participations financières directes dans le capital d’une société, les fonctions bénévoles…

(…) article du 29 juillet, suite ci-dessous

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

CORSE MATIN

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: