Produit CORSU E RIBELLU

X

Le remorquage du « Costa Concordia » est en train de virer au feuilleton politico-diplomatique. Et c’est Gilles Simeoni qui en signe le dernier épisode. Face à l’absence de coopération des autorités italiennes et au risque de pollution des cotes corses, l »élu appelle à la mobilisation populaire.

costa-concordiaLe remorquage du « Costa Concordia », navire échoué  depuis près de deux ans au large de l’île du Gigilio (Italie), est en train de virer au feuilleton politique. Et c’est Gilles Simeoni, le maire de Bastia, qui en signe le dernier épisode.

L’élu, inquiet des risques de pollution que fait peser le transfert sur les cotes corses –l’épave doit passer à moins de 25 kilomètres de l’île-, appelle ses administrés à la « mobilisation populaire », « seule de nature à nous permettre d’obtenir les réponses et les garanties auxquelles la Corse et les Corses ont droit ».

Début des opérations le 22 juillet

Si l’édile fait monter la pression, c’est avant tout parce que le timing est serré : les opérations de remorquage doivent débuter le mardi 22 juillet. Dans trois jours. Et pour l’instant, aucune garantie n’a été apportée par l’Etat Italien quant aux risques de pollution que pourrait créer le transfert du Costa Concordia.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

FRANCE 3 CORSE

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]