Produit CORSU E RIBELLU

X

Les nationalistes corses modérés ont affirmé, samedi à Corte (Haute-Corse), leur volonté de prendre le pouvoir lors des élections territoriales de 2014 en dialoguant dès maintenant avec des représentants de toutes les formations politiques insulaires.

« Nous allons rencontrer dans les prochaines semaines, région par région, toutes les forces de progrès qui aspirent à une rupture claire avec le passé et pour une ère nouvelle pour la Corse », a lancé l’un des dirigeants de la coalition Femu a Corsica (Faisons la Corse), Gilles Simeoni, devant environ 600 personnes réunies à l’université Pascal Paoli.

Dix des onze élus de Femu a Corsica à l’Assemblée de Corse, qui en compte 54, avaient auparavant fait, lors de cette rentrée politique de leur mouvement, le bilan de l’action de leur groupe depuis les territoriales de 2010.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU