#Corse – José Rossi: « Il faut passer par la case réforme constitutionnelle »

Fermement opposé au statut de résident, l’ancien ministre et président de l’assemblée de Corse propose de miser sur un statut particulier d’insularité dont le principe serait acté dans la Constitution

Vous êtes opposé au statut de résident. C’est le droit ou le principe qui vous dérange ?
Le statut de résident tel qu’il a été défini par la majorité de l’assemblée de Corse est à l’évidence contraire au droit. Les juristes avertis qui siégeaient au sein de la commission compétente de la CTC en avaient parfaitement conscience avant même l’ouverture des travaux. Avec un peu plus de transparence, on aurait pu éviter des conclusions que l’on savait vouées d’avance à l’inconstitutionnalité. Quant aux principes, ils rejoignent évidemment le droit : l’égalité de tous les citoyens comme le droit de propriété font partie des principes fondamentaux de la République. De surcroît, l’Union Européenne, dont les règles s’imposent aux états membres, proclame clairement la liberté d’établissement et la liberté de circulation sur tout le territoire de l’union.

Quels pourraient être les effets pervers d’un tel statut ?
La dévalorisation du patrimoine insulaire qui est le principal atout économique de notre île. Un effet d’image répulsif pour une Corse affichant une forme d’exclusion au moment où la diversification de notre clientèle touristique en Europe est une nécessité. Mais aussi des risques de contournement de ce statut de résident par des montages juridiques et financiers proches des techniques du blanchiment d’argent.

(…) suite ci dessous

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

CORSE MATIN

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: