Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – On ne sait pas encore de quel tonneau sera constitué le cru de la rentrée sociale, en tous cas on s’active dans les syndicats à fournir les armes qui seront pointées prochainement vers le gouvernement. Le vocabulaire utilisé par certains syndicats est en effet volontairement vindicatif, voire guerrier, en cette période de rentrée et apparemment d’aucuns sont prêts à en découdre pour faire entendre leur voix. Hier (jeudi) même à Paris, les grandes centrales syndicales se réunissent afin de définir une ligne d’action commune. En Corse comme ailleurs, les dernières déclarations gouvernementales concernant la situation économique, et les remèdes à utiliser pour contrer la crise, ont quelque peu échauffé les esprits. Se débarrasser du syndrome du marcheur sur le cours Napoléon ou le boulevard Paoli: c’est l’opinion très clairement affichée par Force Ouvrière.

Ecoutons Paul Giacomoni, pour l’U.D de Corse du Sud.

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :