X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises de Corse, plus connue sous le nom de CGPME Corsica, a adressé un courrier au Président de l’Exécutif concernant la problématique des transports maritimes, et plus particulièrement les inquiétudes du monde économique face à la menace d’une énième grève à la SNCM prévue mardi prochain.

La CGPME rappelle à Paul Giacobbi que ce dernier a pris l’engagement d’étudier rapidement la possibilité d’affréter deux navires pour pallier les carences du délégataire en cas de grève, et espère que cette mesure, via un appel aux services de la Corsica Ferries ou de la Mobyline par exemple sera prise si besoin est dans les plus brefs délais.

La Confédération ajoute également que le syndicat des Transporteurs ainsi que d’autres socioprofessionnels ont a déjà informé leur intention de faire un blocus total de l’île (ports, routes, aéroports et dépôt pétrolier) en cas de grève, ce qui aggraverait une situation déjà critique.« Soyez certain que nous ne laisserons nos entreprises et leurs salariés courir à leur perte.

Qu’un non-respect de la libre circulation des biens et des personnes, qu’un manque de réaction des services de la CTC face aux déficiences des compagnies délégatrices du service public pourraient amener des professionnels exaspérés à des comportements similaires à ceux constatés au début des années 1990 en pareil situation », met en garde pour conclure la CGPME.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

ALTA FREQUENZA

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)