Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 19 mai 2018 à 14h33) Suite à la décision d’annulation du match de barrage que devait disputer l’AC Aiacciu face à l’équipe du Havre afin de pouvoir accéder, après une saison exemplaire, à l’élite du football, la section Core in fronte Aiacciu condamne fermement la position du préfet français, certainement désireux de fêter son départ par un dernier acte anti corse.

Si les légers incidents ayant émaillé l’arrivée du car Havrais doivent être condamnés, ils ne sont en aucun cas de la gravité que certains voudraient leur prêter. Il suffit, pour s’ en convaincre, de visionner les images et de lire les commentaires du personnel de sécurité. Ce que n’a pas fait le préfet français ni aucun officiel, accréditant ainsi le caractère inapproprié et inique de cette décision.

MATCH ACA – LE HAVRE : le cadeau d’adieu du préfet de Corse

Si l’on devait comparer les événements d’Aiacciu au caillassage, bien réel lui, du car de l’équipe de Lorient à Nîmes au mois d’avril dernier, ou plus récemment, celui de l’Athletico Madrid à Lyon (Pour ne citer que les exemples les plus récents) sans que cela ne remette en cause la tenue des rencontres, nous pourrions presque considérer ce qui c ‘est passé à Timizzolu comme un non événement. Mais il semble qu’il y ait une fois de plus deux poids deux mesures.

Core in fronte Aiacciu apporte son soutien sans réserve à l’AC Aiacciu,ses salariés, joueurs et supporters.

Dans ces conditions, Core in Fronte Aiacciu apporte son soutien sans réserve à l’AC Aiacciu, ses salariés, joueurs et supporters.

Aucune sanction, visant à stigmatiser les clubs corses de football, ne sera tolérable ni admissible.

Enfin, nous resterons vigilants suite aux déclarations intempestives du procureur de la république semblant condamner par avance avec, cette fois, exploitation de la vidéo…

CORE IN FRONTE AIACCIU