Produit CORSU E RIBELLU

X

Les chiffres du chômage sont tombés ce 28 mai 2014 et, comme prévi sible, ils se traduisent par une nouvelle hausse du nombre de demandeurs d’emplois dans l’ïle au mois d’avril.

Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C (chômage complet ou partiel), s’établit à 19.864 personnes fin avril, en augmentation de 2,7% (+520) sur ce seul dernier mois. En Corse, la hausse du chômage s’établit à +10,5% sur toute l’année.

Parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi de catégories A, B, C en Corse, le nombre d’hommes augmente de 3,0% en avril 2014 (+11,2% sur un an) et le nombre de femmes s’accroît de 2,4% (+9,9% sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, B, C âgés de moins de 25 ans augmente de 0,6% sur un mois (-2,3% sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans croît de 2,4% sur un mois (+10,8% sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans et plus augmente de 4,9% sur un mois (+20,1% sur un an). En Corse le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, B, C depuis plus d’un an augmente de 25,6% sur un an. Le nombre d’inscrits depuis moins d’un an augmente de 5,9% sur un an…

La triste réalité économique

Quand les responsables politiques et les décideurs économiques dans l’île accepteront-ils de voir la réalité en face au lieu de se gargariser de la “prétendue bonne santé de l’économie dans l’île” (sans préciser qu’elle est tributaire d’une économie touristique avec les constructions de résidences secondaires et d’un tourisme de masse oû la Corse ne récolte que des miettes et en subit beaucoup d’inconvénients) , “de l’accroissement de la création de nouveaux commerces ou entreprises”, dont une majorité saisonnière, (sans préciser le nombre des liquidations et fermetures à la fin de chaque saison estivale), et en arrêtant de se donner bonne conscience se  prévalant du nombre de touristes transportés en augmentation chaque année, ou s’abritant derrière les grandes messes organisées régulièrement pour l’emploi ou la formation “pour la jeunesse corse” dans l’île, où l’on jette en pâture quelques emplois, une goutte d’eau au vu du nombre de demandeurs.

Lorsqu’on analyse les circuits de formation dans l’île et les chiffres du chômage, on retombe malheureusement sur la triste réalité.  Quelles sont les offres d’emploi  et dans quels secteurs d’activités ?

Un document de Pôle Emploi nous donne la réponse, et elle est édifiante. Cette étude récente[1] confirme, si besoin était, quels sont les dix métiers du secteur privé les plus recherchés en Corse : C’est hélas édifiant.

  1. Service en restauration
  2. Personnel de cuisine
  3. Aide agricole de production fruitière ou viticole
  4. Nettoyage de locaux
  5. Personnel d’étage
  6. Services domestiques
  7. Plonge en restauration
  8. Maçonnerie
  9. Café, bar brasseriee

La suite sur le blog de Pierre Poggioli

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]