Produit CORSU E RIBELLU

X

Après une saison touristique mitigée et des problèmes structurants toujours en suspens, les élus du groupe Femu a Corsica à l’assemblée de Corse passent à l’attaque et préparent une rentrée politique qui s’annonce chargée. Au programme : pas d’effets d’annonce ni même de nouvelles stratégies mais la volonté affirmée d’asseoir leur légitimité sur la scène politique insulaire. Pour Jean-Christophe Angelini et Gilles Simeoni, qui se partagent le leadership au sein des nationalistes modérés, l’objectif est de tenir leurs engagements et rendre des comptes aux électeurs. Une ligne politique qu’ils suivront à la lettre dès le 3 septembre à Corte.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU