X

La résidence d’un adjoint au maire de Calenzana (Haute-Corse), qui avait déjà été l’objet de menaces, a été la cible d’un attentat qui n’a pas fait de blessé dans la nuit, a-t-on appris de source judiciaire. Selon les premières constatations, l’explosion d’une charge, jeudi vers 02H55, a soufflé la porte d’entrée de la maison appartenant à l’ajoint en charge de l’urbanisme à la mairie de Calenzana, un village de Balagne, dans le nord-ouest de la Corse.

L’élu et son épouse étaient présents à leur domicile au moment des faits mais n’ont pas été blessés. Selon le procureur de la République de Bastia, Dominique Alzeari, l’homme « avait déjà fait l’objet de tags le visant il y a près d’un an ». L’enquête a été confiée à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Calvi

source afp

Une charge a été déposée vers 2 h 45 contre la porte de la maison du deuxième adjoint de Calenzana (Balagne), Jean-Jacques Lewis. Les dégâts sont légers mais l’adjoint et sa famille étaient présents au moment des faits et ont été très choqués. Les gendarmes de la brigade de Calvi sont chargés de l’enquête. (corsematin.com)

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)