Produit CORSU E RIBELLU

X

 (Julien Pernici – Alta Frequenza) – Plus qu’une page qui se tourne, c’est tout un chapitre qui se referme du côté du Sporting Club de Bastia, puisque Frédéric Hantz, arrivé en mai 2010, a décidé de ne pas prolonger l’aventure sur le banc bastiais.

En effet, celui-ci a refusé la proposition émise par les dirigeants du Sporting, à savoir une prolongation de deux ans, assortie du non-renouvellement d’un de ses adjoints, Frédéric Née, et du remplacement du préparateur physique Didier Bouillot. Ce sont ces changements demandés dans un staff inchangé depuis son arrivée au club qui ont décidé l’aveyronnais à dire stop. Ainsi, Frédéric Hantz part du Sporting avec la certitude d’avoir profondément marqué le club et d’en avoir été l’un des meilleurs entraîneurs de son histoire. En effet, après avoir repris un club dans un coma profond et menacé de relégation administrative en CFA, celui-ci, en compagnie de ses joueurs et du travail des dirigeants bastiais, l’a fait renaître de ses cendres. En deux ans, le SC Bastia est remonté du National à la Ligue 1, en raflant les titres de champion de National et de Ligue 2. Par la suite, Frédéric Hantz a stabilisé le club en Ligue 1, avec un maintien assez confortablement assuré la saison dernière à la douzième place, puis cette saison avec la possibilité de finir dans les dix premiers, et ainsi de peut-être réaliser la meilleure performance du club en championnat depuis 2001. Maintenant, les dirigeants bastiais devront rapidement trouver un remplaçant de choix à un entraîneur qui avait rapidement assimilé toutes les particularités du club et de son entourage, et qui va laisser un vide certain dans le cœur des supporters bastiais dès samedi à 22h50 après son dernier match contre le FC Nantes.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

ALTA FREQUENZA

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]