Produit CORSU E RIBELLU

X

« Périodiquement, la Corse est stigmatisée en France continentale parce qu’elle serait raciste. Evidemment, il existe des gens racistes en Corse, comme dans tous les pays du monde et il faut combattre ce fléau par l’éducation, la solidarité, la tolérance. L’association Ava Basta dont je fais partie depuis sa naissance il y 30 ans, s’y emploie avec constance et vigueur.

Pourtant, dans notre histoire, il y a eu des signes forts contre le racisme : en particulier sous Pascal Paoli qui avait fait venir dans l’île des juifs tant il estimait leurs capacités dans l’économie et dans le commerce ; Napoléon avait concrétisé leur acceptation dans la nation Française. Bien entendu, nul n’a oublié que la Corse s’est distinguée en ne déportant pas de juifs dans les camps de concentration. De plus, en 1960, par suite de l’abandon de Paris, la Corse est dans une situation économique et démographique catastrophique ; sur 200 000 habitants, il y a près de 50 000 maghrébins et la population vit bien cette cohabitation avec cette communauté, attirée dans l’île par le développement de la viticulture et des travaux publics.

*En 1757, Pascal Paoli, le père de la Nation, donne la nationalité corse a tous les juifs installés en Corse : « Les juifs ont les mêmes droits que les Corses puisqu’ils partagent le même sort. » Précurseur !

* C’est la Revolution française qui accorde une nationalité de droit aux Juifs mais ce sont les décrets de 1808 de Napoléon qui organisent le judaïsme et qui ancrent les citoyens juifs dans la vie de la cité. En Italie, c’est Napoléon qui supprime les Ghettos ; au Portugal, il laisse ouvrir les synagogues fermées depuis 300 ans ; en Allemagne, il les libère de toutes contraintes. »

Blog Edmond Simeoni

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]