Produit CORSU E RIBELLU

X

Après la défaite aux municipales et à un an d’élections régionales majeures, François Casasoprana exhorte sa famille à la mobilisation, au contact de la population.Pour ne pas tout perdre

Les lendemains de défaite sont toujours propices aux bilans et aux règlements de compte. Pourtant, si François Casasoprana prend clairement ses distances avec les instances de Corse social démocrate, ce n’est pas pour tirer à boulets rouges sur le mouvement de l’ancien maire d’Ajaccio, préférant un état des lieux objectif aux sons de l’hallali. L’occasion pour le seul conseiller général de gauche d’Ajaccio, désormais dans l’opposition municipale, de se présenter comme un rassembleur et d’appeler sa famille politique à regarder vers 2015. Cantonales et territoriales en vue.

Après treize ans aux affaires, vous vous retrouvez dans les rangs de l’opposition. Votre sentiment ?

Nous portons un nouveau regard et avons moins le nez dans le guidon. Mais il faudra donner un sens politique à cette opposition. Nous l’avons vu au cours du débat d’orientation budgétaire, nous pourrons accompagner la majorité lorsqu’il s’agira de respecter des engagements. Mais il faudra être vigilant. L’équipe en place insiste sur la « contrainte », « l’urgence », mais il ne s’agit pour l’heure que d’éléments de langage pour préparer des choix difficiles. L’investissement doit baisser, oui. Mais dans quel domaine ? On annonce une stabilité des dépenses mais aucune piste pour savoir si cela sera réel.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]