Produit CORSU E RIBELLU

X

Bis repetita pour le débat et le vote du budget primitif 2014 lors de ce 2ème Conseil post-électoral de la Communauté d’agglomération de Bastia (CAB).

Une semaine après le débat d’orientation budgétaire (DOB) qui avait révélé une inquiétante dégradation de la situation financière, l’opposition, par la voie de Francis Riolacci, est remontée au créneau pour défendre le bilan de l’ancienne mandature, polémiquer sur les choix actuels et arracher un siège dans les diverses commissions.

Face à cette stratégie offensive, la nouvelle présidence, qui joue l’apaisement, a failli perdre son flegme.

Il courait, mercredi matin, dans la salle de délibérations de l’Hôtel de ville de Bastia où se tenait le deuxième Conseil de la CAB, un parfum de diatribe électorale. La majorité d’hier, passée en une faible opposition numérique, ne digère, ni sa défaite aux Municipales, ni la remise en cause de sa gestion, ni la révélation de l’état calamiteux des finances communautaires. Comme la semaine dernière pour le DOB, l’élu communiste, Francis Riolacci, a confisqué le débat sur le projet de budget primitif 2014 pour réitérer son long plaidoyer de défense de la précédente mandature et incriminer les choix de la nouvelle.
L’âpreté de la polémique donne le ton de la stratégie adoptée par l’opposition. Et ce n’est pas la proximité des futurs scrutins qui devrait alléger l’atmosphère !

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]