Produit CORSU E RIBELLU

X

La majorité communale a voté le budget 2014. Si elle ne s’est pas opposée à un exercice dont elle est responsable, l’opposition de gauche s’est abstenue à l’issue de débats de « haute tenue »

Le débat d’orientation budgétaire de la semaine dernière n’était qu’un round d’observation, un tour de chauffe, avant que ne soit définitivement entériné le budget primitif 2014 de la ville. Ce fut chose faite lundi au sein de l’hémicycle municipal.

Trois semaines pour établir les nouvelles orientations financières annuelles de la ville, c’est la mission impossible à laquelle s’est astreinte la nouvelle majorité, sous l’égide de l’adjoint aux finances, Stéphane Sbraggia. Dans son préambule, le maire Laurent Marcangeli a remercié son premier adjoint et les services de la ville « qui ont su s’adapter à la hauteur des enjeux dans des conditions difficiles ». « C’est une situation contrainte, voire dégradée que nous avons trouvée, mais notre volonté politique est intacte », a rajouté l’édile.

« Ce budget, nous l’avons fait ensemble »

Dans une présentation détaillée et forcément rébarbative de l’exercice 2014, Stéphane Sbraggia n’a pas tardé à soulever les « obstacles ». Au premier rang desquels, selon ce dernier, les frais de fonctionnement. « Ils s’établissent à 89,3 millions d’euros pour 22,1 millions concernant l’investissement. »

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

CORSE MATIN

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]