Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 14 mai à 15h00Lundi, les députés catalans ont élu à la présidence de la région Quim Torra, le candidat désigné par Puigdemont pour sa succession.

Le parlement catalan a élu lundi à la présidence de la Catalogne le candidat séparatiste choisi par l’exilé Carles Puigdemont, Quim Torra. Il a promis de continuer à « construire un Etat indépendant » de l’Espagne. Quim Torra, un éditeur de 55 ans nouveau venu en politique, a été élu par 66 voix des grands partis indépendantistes contre 65 de l’opposition, et l’abstention de quatre députés d’un parti séparatiste d’extrême gauche.

« Fidèle au mandat du referendum ». « Nous serons fidèle au mandat du referendum d’autodétermination du 1er octobre : construire un Etat indépendant, une République », a déclaré l’éditeur de 55 ans, membre de l’aile dure des indépendantistes, en présentant son programme de gouvernement devant le parlement régional.

Le 1er octobre dernier, plus de deux millions de Catalans (sur un total de 5,5 millions d’électeurs) ont participé à ce référendum interdit par Madrid et que la police a tenté d’empêcher. D’après les organisateurs, 90% se sont prononcés pour l’indépendance.

Vers la levée de la tutelle de Madrid. Quim Torra va pouvoir former son gouvernement ce qui entraînera automatiquement la levée de la tutelle imposée par Madrid sur cette région de 7,5 millions d’habitants quand les députés séparatistes ont proclamé son indépendance le 27 octobre 2017. Quim Torra a promis dès le premier débat d’investiture samedi de faciliter au plus tôt le retour au pouvoir de Carles Puigdemont, « le président légitime ». aux besoins de la classe travailleuse ».