Produit CORSU E RIBELLU

X

Si le candidat nationaliste de Corsica Libera (liste « Un’alba nova per Bastia ») souhaite un rapprochement naturel avec Gilles Simeoni, il n’est pas pour autant hostile à une ouverture qui favoriserait l’alternance

De tous les messages que vous avez fait passer pendant cette campagne, quel est celui qui a porté le plus ?

Nous avons offert aux Bastiais le débat auquel ils avaient droit, et c’est déjà une première victoire pour nous. Mais plus encore qu’un message particulier, c’est la cohérence globale de notre projet qui convainc. Un projet qui n’est en rien un catalogue de mesures et qui se démarque de la logique du coup par coup et de la gestion clientéliste. Un projet qui va au-delà des frontières de la commune car il parle de l’intérêt du peuple corse tout entier. Je citerais, à titre d’exemple, la compétence fiscale en faveur des petites entreprises défendue par Corsica Libera.

Il y a aussi des enjeux plus localisés comme le port de la Carbonite…

C’est incontestable, nous sommes le seul recours contre ce projet, les seuls à s’y opposer de manière claire et argumentée. Les batailles perdues sont celles qu’on ne livre pas, et si nous sommes élus, elle sera gagnée, le port de la Carbonite ne se fera pas. Mais nous sommes en même temps dans la proposition, avec un projet alternatif qui répond à tous les enjeux, la sécurité, la capacité d’accueil, l’écologie, l’économie, la plaisance. Une preuve supplémentaire que le fil conducteur de notre campagne, c’est la cohérence.

Les gens vous ont-ils parlé de la violence clandestine que votre mouvement ne condamne pas ?

Sur la forme, je trouve le terme de violence totalement inapproprié. En Corse, elle est avant tout de droit commun et elle est sociale. D’ailleurs, on ne nous en a pas parlé une seule fois, la population bastiaise ayant beaucoup d’autres sujets de préoccupation que je ne vais pas énumérer ici parce que, malheureusement, ils sont trop nombreux et tout le monde les connaît pour les subir au quotidien.

Article publié le 21 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]