Produit CORSU E RIBELLU

X

Le militant nationaliste est l’une des personnes qui a oeuvré pour la création et le rapprochement du groupe Aiaccini de la démarche de Simon Renucci. Retour sur une stratégie qui ne cesse de faire parler

De sa jeunesse communiste à son engagement sur la liste nationaliste « Inseme per Aiacciu » en 2008, Félix Bonardi a été de toutes les luttes ajacciennes, sociales et politiques. S’il ne figure pas sur la liste du groupe « Aiaccini » qui a rejoint Simon Renucci, il est tout de même l’un des initiateurs de la démarche.

Une démarche qui fait encore couler beaucoup d’encre alors même qu’une liste d’union nationaliste est engagée dans le camp d’en face. En assurant ne pas se « tromper d’ennemi », Félix Bonardi revient sur cette décision de rejoindre Simon Renucci qui fut un temps « l’homme à battre » pour les nationalistes.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à rejoindre le camp de Simon Renucci ?

Après la victoire de Laurent Marcangeli aux législatives de 2012, nous avons considéré que la ville était en danger. Le retour de la droite au pouvoir serait un échec total.

Article publié le 21 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]