Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Per un sindicalismu chì vince : c’est le nom de la liste conduite par Alain Mosconi pour les élections internes du STC. Ce matin (jeudi), les 30 militants qui composent cette liste ont lancé un véritable coup de gueule, à l’encontre notamment de l’actuel secrétaire général du syndicat Jean Brignole.

Ils regrettent d’une part « la tiédeur de la condamnation dont ont été victimes les marins STC ». Ils dénoncent ensuite « un concept nouveau », inventé disent ils par leurs adversaires « celui du vote à bulletin secret sans isoloir » lors de l’assemblée générale qui aura lieu en avril prochain. Une « parodie de démocratie » pour Alain Mosconi et ses colistiers, mais pas une fracture au sein de l’organisation syndicale ajoutent ils. Pourtant les propos sont sans concession. On peut y voir une conséquence directe de ces frictions du côté du STC. Le syndicat a en effet perdu les élections professionnelles du 12 mars dernier au sein des Chemins de Fer de la Corse, au profit de la CGT qui a remporté 9 sièges sur 12. Rappelons que le STC a longtemps été le syndicat majoritaire dans l’entreprise.

On écoute Alain Mosconi

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]STC CFC Nous allons être clair, le résultat des élections professionnelles aux CFC n’a aucun lien avec les différences de point de vue au niveau du STC national.De plus, ce n’est pas le STC qui a été longtemps majoritaire dans l’entreprise mais la CGT.Nous l’étions seulement depuis 2010.[/box]

Article du 20 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Alta Frequenza

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]