Produit CORSU E RIBELLU

X

Les nationalistes ont tenu une conférence de presse, hier matin, devant le site du Vazzio. L’occasion de dénoncer l’opacité d’EDF sur le dossier de sa modernisation et les dispositions qu’ils entendent adopter

«Les responsables politiques de l’île et l’État se doivent de faire sortir Aiacciu et sa région, dans les meilleurs délais, de la catastrophe sanitaire chronique subie par la population depuis 33 ans. » Glissée au cours de la conférence de presse donnée par la liste « Aiacciu Cità Nova », hier matin, devant l’entrée du site de la centrale du Vazzio, la formule visait à insister sur l’urgence d’un dossier où figurent encore de nombreuses incertitudes. Quel avenir pour la centrale ? La volonté d’EDF d’abandonner le fuel lourd et d’assurer le passage au gaz est-elle toujours d’actualité ? Ou encore, le plan B évoqué voilà deux ans par son PDG, Henri Proglio, en cas d’abandon du projet Cyrénée, tient-il encore la route ?

Pour José Filippi et ses colistiers, pas question de laisser ces interrogations en dehors du champ de la campagne des élections municipales. Pas tant pour critiquer l’action de la majorité sortante – tout juste qualifiée « d’attentiste » dans cette affaire -, mais bien plutôt afin de mettre en exergue la nécessité pour la ville d’Ajaccio d’obtenir des garanties sérieuses. Ce qui, pour les nationalistes, revient à exiger davantage de transparence de la part d’EDF et un calendrier précis.

Morts prématurées

Comme on pouvait s’en douter, c’est le représentant de l’écologie politique au sein de la liste, Norbert Laredo « I Verdi Corsi », qui a animé l’essentiel du point presse d’hier. Avec, pour commencer, un rapide détour par le passé *. Et notamment les années 1977-1987, lorsque la mobilisation d’une grande partie de la Corse battait son plein contre la centrale du Vazzio.

Article publié le 18 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]