Produit CORSU E RIBELLU

X

Il est à la tête de la commune depuis 13 ans. Et visiblement, Jean Toma n’en ressent aucune lassitude. Le maire sortant de Sari-Solenzara brigue un troisième mandat, à la tête d’une équipe rajeunie et féminisée. Et pour la première fois avec un scrutin proportionnel.

La parité vous a obligé à reconstruire votre liste. Cela a-t-il été facile ?

Même si cette mutation s’est effectuée dans la concorde et que je n’ai eu aucun mal à convaincre des candidates de s’engager, j’ai ressenti beaucoup de peine. C’est dur et injuste de dire à des hommes qui étaient à mes côtés et qui n’ont jamais démérité, se sacrifiant même pour l’intérêt général, de partir parce qu’ils ne sont pas des femmes ! Certes, je suis satisfait de mes nouvelles colistières, mais au niveau affectif, ça a été douloureux.

Si vous avez toujours eu une opposition, le scrutin proportionnel change la donne.

L’opposition a plus de chances d’intégrer le conseil. Si on table sur une participation normale, il faut une centaine de voix pour un élu. Mon objectif est que l’opposition en ait le moins possible !

Article publié le 18 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]