Produit CORSU E RIBELLU

X

Le Club de l’éco était ce jeudi consacré au monde de l’entreprise. Les professionnels ont pu échanger autour du bilan d’activité économique de 2013 avant de définir les perspectives pour 2014. Retour sur le débat

On pourrait appeler ça un nettoyage de printemps ou plutôt un décrassage. À quelques jours de la fin de l’hiver, le Club de l’éco deCorse-Matina fait le point sur l’état de santé des entreprises insulaires. Un rendez-vous pour analyser 2013 et faire place nette pour 2014, une année déjà bien entamée.

C’est dans les locaux du Crédit Agricole de la Corse, sur la zone du Stilettu à Ajaccio que le Club de l’éco s’est déroulé durant la matinée, animé par Roger Antech et Jean-Marc Raffaelli. Professionnels de la banque, responsables des chambres de commerce, chefs d’entreprise et élus ont débattu de l’état de santé des sociétés implantées dans l’île. Ces dernières semblent souffrir de l’écho tardif de la crise de 2008. Une « petite santé » inquiétante pour une situation qui ne serait toutefois pas désespérée.

Chiffre d’affaires recule de 1%

Rien de mieux qu’une étude pour étayer le débat. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. C’est Benoît Gress, directeur régional de la Banque de France, qui a ouvert ce Club de l’éco avec la présentation du bilan 2013.« Le chiffre d’affaires global a reculé, l’activité a baissé d’environ 1 %, », a expliqué le directeur général.

Article publié le 14 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]