Produit CORSU E RIBELLU

X

Un projet pour Ajaccio (7/8) Dans une ville où la pauvreté progresse et les écarts se creusent, la prochaine équipe municipale devra apporter des solutions, notamment en terme de logement

Un chiffre que l’on rappelle à l’envi, qui revient comme une antienne. Dans une ville où la richesse s’affiche partout, où le paraître est souvent roi, 17 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté. 17 000 personnes perçoivent moins de 964 e par mois.

Les acteurs sociaux sur le terrain connaissent bien cette situation. Les Restos du cœur, les Secours catholique ou populaire reçoivent chaque année plus de nécessiteux et de bénéficiaires. Des personnes isolées, mais aussi des familles, monoparentales ou non.

Des mères qui élèvent seules leurs enfants et qui sont les premières touchées par les difficultés du quotidien. Elles sont, d’ailleurs, de plus en plus nombreuses.

Avec ces familles monoparentales, ce sont les personnes âgées qui sont aujourd’hui les plus touchées par la pauvreté et l’isolement. « Leurs retraites sont misérables et les plongent dans une grande détresse. La situation à Ajaccio est catastrophique », confie un élu. Ici comme ailleurs, les plus faibles sont touchés par un contexte économique défavorable, avec une crise installée, un Smic qui stagne et une courbe du chômage qui peine décidément à s’inverser.

À cette difficulté du quotidien, il faut ajouter celle de trouver un emploi, de se déplacer. Près de 30 % des personnes qui résident dans les quartiers des Cannes et des Salines n’ont pas de voiture aujourd’hui et sont tributaires des transports en commun.

Article publié le 10 mars 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]