Produit CORSU E RIBELLU

X

Le SCB a interrogé l’ensemble des candidats aux élections municipales. Avant de répondre, nous avons rencontré les dirigeants du club et recueilli auprès d’eux des éléments indispensables à notre réflexion.

Pour nous, l’avenir du Sporting est un enjeu d’importance, tant il est vrai que son histoire est liée à celle de Bastia et même de la Corse. Après le drame de Furiani, et malgré le traumatisme immense qu’il a causé, il a fallu attendre vingt ans pour avoir une enceinte sportive à forte capacité d’accueil. Aujourd’hui, le spectacle saisissant d’un stade debout, le jour de la fête de notre Nation, entonnant notre hymne, montre à quel point le club est porté par tout un peuple. L’identité du Sporting s’est forgée dans les joies, les gloires, et les douleurs partagées. Elle s’est renforcée à chaque injustice que le club a subie. Elle fait partie intégrante du patrimoine corse. C’est en cette identité que résident les véritables potentialités du club, celles qui lui permettront de continuer à progresser et de retrouver un niveau européen. Mais pour cela, il faut également répondre à des impératifs :

1/ L’exploitation du stade doit être un levier de développement pour la communauté d’agglomération et bien au delà. Les retombées économiques d’un projet global sont évidentes (tourisme, emplois induits, externalisation de certaines activités).

La formation devra être au cœur de ce projet. L’un des buts poursuivis devra être de créer un vivier aussi bien pour le SCB, que pour les autres clubs corses (amateurs ou professionnels) afin d’échanger des talents, et de donner toutes leurs chances aux joueurs corses.

Mettre le stade aux normes européennes est une impérieuse et urgente nécessité.

2/ L’amélioration du confort des supporters, qui viennent souvent en famille au stade, est indispensable. Il faut couvrir toutes les tribunes, mais aussi revoir la couverture des tribunes Nord et Sud, où seulement la moitié des spectateurs est à l’abri des intempéries. Furiani doit certainement être le seul stade d’Europe qui, tout en étant à moitié couvert, ne protège même pas un quart de ses spectateurs. L’ouvrage a pourtant coûté 35 millions d’euros sur 18 ans (4 fois plus que prévu).

3/ La desserte du stade doit être totalement repensée. Il est indispensable de sécuriser la quatre-voies pour les piétons, d’aménager des aires de parking au nord et au sud, et de créer une voie de dégagement permettant d’éviter le rond point de Furiani.

L’utilisation du réseau ferré permet de résoudre en grande partie les problèmes de sécurité liés aux encombrements de la quatre voies aux abords du stade, elle permet de limiter les déplacements en voiture, et contribue à animer la ville, ses restaurants et ses divers établissements, les soirs de match. Cela est possible techniquement.

SCB-maillot-footNos propositions concrètes et très rapidement applicables sont les suivantes :

Pose d’une clôture autour du site de la gare de Furiani limitant l’accès au train des seules personnes ayant un titre de transport, et canalisant en toute sécurité, les flux de spectateurs rejoignant leurs véhicules vers le nord et le sud, sans risque de heurts avec les trains.

Pose de 3 voies de service permettant le stationnement des rames de trains pendant le match, et leur départ dès le coup de sifflet final.

Circulation à intervalles réguliers de 10 minutes sous couvert de la commande centralisée automatique.

L’aménagement des autorails Soulé en complément des nouveaux A.M.G. permettra l’acheminement de plus d’un millier de supporters depuis et vers Bastia. Ces mesures, dont le financement est prévu par la CTC (schéma directeur ferroviaire) n’auront aucune conséquence sur les finances publiques de la commune.

4/ Il faut rétablir le dialogue entre la CAB et le club, et définir de nouvelles règles. La convention d’occupation du 5 Août 1994, passée entre des entités qui n’existent plus, semble avoir trouvé ses limites. La demande de négociation d’un bail de longue durée avec loyer adapté, afin de valoriser un outil dans lequel on est prêt à investir, semble logique. Comme il est logique de se préoccuper de l’équilibre financier des collectivités, et de l’utilisation qui sera faite d’un bien public. Nous avons pris la mesure des garanties à fournir de part et d’autre, et des propositions concrètes qui peuvent être formulées pour sortir de l’ornière actuelle. La solution est à portée de main, et ne nécessite que l’instauration d’une discussion responsable et rationnelle entre les différents acteurs. Nous sommes prêts à y participer dans la mesure des responsabilités que les électeurs nous auront conférées.

Un’Alba Nova Per Bastia

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

UN ALBA NOVA PER BASTIA

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]