Produit CORSU E RIBELLU

X

Le dernier sondage paru dans le Nouvel Obsne plaide vraiment pas en votre faveur. Êtes-vous déçu ?

Un sondage ne sert que l’intérêt particulier de celui qui le commande et, dans ce cas précis, à bipolariser l’élection. Ce n’est pas ma façon de concevoir la politique. Je ne crois pas aux chiffres commandés mais à la vérité du terrain. Ce sentiment est d’ailleurs partagé par les Bastiais qui savent que le potentiel électoral de la famille libérale se situe bien au-delà des chiffres annoncés et doit lui permettre d’être compétitive au deuxième tour. J’ajouterai qu’au regard de notre mobilisation sur le terrain, nous avons l’ambition de rester sur notre socle électoral.

Vous avez déclaré être « la meilleure chance de changement pour Bastia ». Le pensez-vous encore ?

Plus que jamais. Les récents règlements de compte entre les différents candidats, la guerre du « plus à gauche que moi tu meurs » entre Jean Zuccarelli et François Tatti, le fait que Gilles Simeoni cristallise contre lui de farouches oppositions, sont autant d’arguments. Je rappellerai que par le passé, je me suis déjà appuyé sur cette dynamique de rassemblement pour gagner et conserver le canton névralgique de la ville face aux représentants de la municipalité sortante. Et qu’avec Sauveur Gandolfi-Scheit nous avons remporté les législatives de 2007 face à Émile Zuccarelli. Je le réaffirme, la liste que je mène est la plus à même de battre Jean Zuccarelli et la meilleure chance de construire un projet d’avenir pour Bastia.

Article publié le 6 mars, à lire ci dessous :

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]