Produit CORSU E RIBELLU

X

Le débat RCFM-Corse Matin, qui réunissait les 7 candidats à l’élection municipale du 23 mars à Bastia, a confirmé l’union sacrée contre l’équipe sortante.

Il s’est clos sur une annonce surprise de François Tatti qui risque de peser lourd sur l’issue du scrutin. Le candidat dissident a opposé une fin de non-recevoir sans aucune ambiguïté à Jean Zuccarelli qui venait d’ouvrir la porte à un dialogue possible. Corse Net Infos vous offre, en prime, les phrases-choc qui ont émaillé les différentes interventions.

La réponse à la question que tout le monde se posait depuis la publication du dernier sondage qui donne Gilles Simeoni gagnant à Bastia, quelque soit la configuration du second tour, est tombée, nette, claire et tranchante en fin de débat. « Il n’y aura pas d’alliance. Il n’y aura pas de retour en arrière ! », affirme avec vigueur François Tatti à la question de la possibilité d’un ralliement au 2nd tour avec Jean Zuccarelli.

La dissidence de gauche ne rentrera pas au bercail zuccarelliste au soir du 1er tour pour donner « à l’héritier », comme elle le nomme, la victoire qu’il aura bien du mal à décrocher sans elle ! Une annonce choc qui met fin aux rumeurs de tractations, de pressions, de manœuvres… pour ramener, de gré ou de force, les brebis égarées dans le docile troupeau.

article publié le 26 février 2014, à lire ci dessous

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]